Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte
Ancien dossier CSN

Coup de pouce en faveur des pêcheurs mahorais !

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 27 mai 2013

Le 15 avril 2011, le Directeur de la Mer validait le dispositif [1] visant à autoriser, sous certaines conditions, la délivrance de permis de navigation à nombre des barques de pêche existantes à Mayotte .
Effectivement, les règles de droit commun en matière de sécurité des navires s’appliquant à Mayotte comme dans n’importe quel autre département français, il s’agissait de reconnaitre et d’intégrer à la flotte professionnelle ceux qui, quand bien même ils sont loin d’être conformes, ont néanmoins toujours témoigné leur volonté de régulariser leur situation.


L’Etat a souhaité investir en faveur des pêcheurs mahorais en leur fournissant des équipements de sécurité :
Il s’agit de 240 paires de jumelles et 240 radios VHF ainsi que plus de 730 Vêtements à Flottabilité Individuelle.

Financés exclusivement par l’État pour un montant de 90 000 euros, il espère ainsi favoriser la culture de la sécurité !

Ces éléments de sécurité supplémentaires viennent d’arriver sur l’île et seront distribués par le centre de sécurité des navires [2], gracieusement, à tous les pêcheurs professionnels concernés.

Avant la fin de l’année, l’ensemble de ces barques de pêches professionnelles, s’éloignant tout de même jusqu’à 5 milles des eaux abritées du lagon, sera doté de ces nouveaux équipements.
On améliore ainsi considérablement la sécurité des marins embarqués, en les dotant de moyens de communication et de repérage efficaces, et de dispositifs de flottabilité individuelle.

[1proposé par la Commission Régionale de Sécurité (cf. PV-CRS QOG 017/01 (format pdf - 2.1 Mo - 27/05/2013) )

[2La compétence du centre de sécurité des navires dans l’océan indien s’étend au département de la Réunion et de Mayotte, aux territoires des Îles Éparses et aux navires exploités dans les Terres Australes et Antarctiques Françaises. Il est implanté au Port de la Réunion mais possède également une antenne à Dzaoudzi à Mayotte