Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte
Conseil maritime ultramarin du bassin Sud océan Indien (CMUB)

Réunion d’installation du 10 mars 2016

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 22 novembre 2016 (modifié le 17 novembre 2017)

  Le CMUB en bref

Le conseil maritime ultramarin du bassin Sud océan Indien (CMUB) a été installé le jeudi 10 mars, sous la présidence conjointe des préfets de La Réunion, de Mayotte et des Terres Australes et Antarctiques Françaises (TAAF).

Réunion d'installation du 10 mars 2016
Réunion d’installation du 10 mars 2016
Photo de la salle de réunion et de la tribune
DMSOI
Instance de concertation et d’échanges sur les sujets liés à la mer et au littoral dans les espaces maritimes et terrestres de La Réunion, de Mayotte et des TAAF, le CMUB regroupe des acteurs du monde maritime de la zone Sud océan Indien. Les 67 membres sont répartis en 6 collèges : élus locaux, professionnels, organisations de salariés, représentants du monde associatif, personnalités scientifiques et services de l’État.

  Le document stratégique de bassin maritime

Le CMUB a pour mission principale la rédaction d’un document stratégique de bassin maritime (DSBM) pour la zone Sud océan Indien déclinant les 4 thèmes principaux de la stratégie nationale pour la mer et le littoral en cours d’élaboration :

  1. protection de l’environnement,
  2. prévention des risques et gestion du trait de côte,
  3. connaissance, recherche et formation,
  4. développement durable des activités économiques.

Les travaux de rédaction et le suivi sont assurés par la commission du DSBM et la commission permanente (CP).

  Au Niveau national

Le CMUB permettra au bassin Sud océan Indien de faire entendre sa voix auprès d’instances nationales telles que le Conseil national de la mer et des littoraux (CNML) dans l’élaboration des politiques publiques maritimes. A cet effet, 2 représentants du CMUB participeront aux travaux du CNML.